Accès membre

Faculté de Droit

Arnaud CABANES, Avocat au Barreau de Paris, Managing Partner de Baker & McKenzie SCP

  • 23 oct. 2017
  • -
  • Catégorie : Portraits
  • -
  • Auteur : Laetitia LOUVET
  • -
  • Vu : 765 fois
Arnaud CABANES, Avocat au Barreau de Paris, Managing Partner de Baker & McKenzie SCP

Arnaud CABANES, Avocat au Barreau de Paris, Managing Partner de Baker & McKenzie SCP

Arnaud Cabanes, né à Paris en 1967, est titulaire d’un DEA de Droit public et d’un Doctorat en Droit public de la Faculté de Droit de l’Université Paris Descartes (thèse primée par la Chancellerie des Universités de Paris). Il est également diplômé de Sciences Po. Paris (Lauréat - SP92) et titulaire d'un DEA de sociologie et philosophie politiques de l’Université Rennes I.


Avant d’intégrer le cabinet d'avocats Baker & McKenzie, il a été maître de conférences à Sciences Po et a enseigné à la Faculté de Droit de l'Université Paris Descartes et à Paris I Panthéon-Sorbonne ainsi qu’au sein des Écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan (ESM et EMIA).
Il a intégré le cabinet d'avocats Baker & McKenzie en 1996 (admis au Barreau en 1997) pour y développer le droit public des affaires, notamment en droit administratif, en droit public économique, urbanisme et environnement. Depuis 2014, il pilote, en tant que Managing Partner, le développement du cabinet à Paris (170 avocats environ).
Il est membre du Conseil de la Faculté de Droit Paris Descartes depuis 2013.
Lorsque son activité professionnelle lui en laisse le loisir, ce passionné de littérature et de philosophie cultive trois centres d'intérêt particuliers : la lecture et l'analyse de romans ou d'essais par auteurs ou par thèmes (XIXème et XXème siècles), la visite d'expositions artistiques ou la participation à des spectacles (théâtre, danse, opéra) et la photographie amateur.

 

L’INTERVIEW

Que vous ont apporté vos études à Paris Descartes dans votre parcours professionnel ?
C'est à la Faculté de Droit de l'Université Paris Descartes que j'ai débuté mes études supérieures. Le premier contact est essentiel pour l'avenir d'un étudiant. C'est à Paris Descartes que j'ai appris, auprès d'une équipe enseignante exigeante mais bienveillante, la rigueur du raisonnement juridique et que je me suis ouvert à un mode de réflexion propre aux sciences sociales (je venais d'un Bac scientifique). Dans le cadre d'un campus à taille humaine, j'ai profité de l'enseignement d'une équipe pédagogique de grande qualité, disponible et accessible. J'ajouterais aussi un aspect important pour un jeune de 18 ans en première année : j'admirais beaucoup certains de mes professeurs, leur talent, leur manière de faire passer leur matière à l'oral, souvent sans notes… Certains étaient de vrais incubateurs de vocations professionnelles, capables de transmettre la flamme de leur passion intellectuelle.

Quel souvenir gardez-vous de la Faculté de Droit ?
Ce sont certainement mes meilleures années que j'ai passées à Malakoff ! Les parties de tennis ne sont plus qu'un lointain souvenir (puisque c'est sur l'emplacement des courts que la nouvelle bibliothèque a été construite), mais il régnait sur le campus un parfum d'insouciance qui n'était pas pour rien dans ma motivation au travail dans une ambiance agréable. Il n'était pas rare que les discussions avec des professeurs se prolongent tard et parfois jusque dans le café du coin lorsque nous étions chassés par les appariteurs à la fermeture!

Aujourd’hui, quels sont vos liens avec la Faculté de Droit ?
Je me refuse totalement à la nostalgie ! Cela ne m'empêche pas d'avoir conservé de très bons amis de mes années à la Faculté et nous nous sommes souvent entraidés les uns les autres dans nos cursus. C'est un ami de Paris Descartes qui m'a signalé par exemple que Baker & McKenzie cherchait quelqu'un pour y ouvrir une activité en droit public… En tant que recruteur aujourd'hui, un diplôme de Paris Descartes est clairement pour moi un gage de qualité. Il ne m'appartient pas d'influencer les recrutements au sein de mon cabinet bien entendu mais nombreux sont les stagiaires EFB, puis les jeunes collaborateurs avocats, qui sont passés par Paris Descartes et je m'en félicite. Nous ne le regrettons d'ailleurs jamais. Je suis heureux de participer au comité de développement de la Faculté de Droit en espérant que je pourrai ainsi contribuer à aider la Faculté à se projeter dans l'avenir du monde économique en innovant.

Vous avez décidé, je crois, de vous engager davantage auprès du réseau des anciens. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Oui, en en discutant avec le Professeur Anne Laude, Doyen de la Faculté, il nous est apparu incroyable qu'une Faculté présentant autant d'atouts ne dispose pas encore de son association des "anciens". On ne l'appellera d'ailleurs pas comme cela pour éviter le syndrome des anciens combattants ! En créant une association des alumni, l'objectif est de réveiller chez les étudiants et les diplômés de la Faculté une fierté d'appartenance et une solidarité tournées vers le futur à travers des projets de mise en valeur et un réseau qui crée du relationnel professionnel convivial. Cette association servira à relier les étudiants et les anciens étudiants entre eux afin qu'ils puissent se connaître, rester en contact, s'entraider et partager des moments culturels et conviviaux.

Qu’attendez-vous de la future association des alumni de la Faculté de Droit Paris Descartes ?
Les étudiants et les diplômés de la Faculté doivent être les principaux acteurs et les fondateurs de cette association. Lancer une association, c'est donner une impulsion, ouvrir un cadre pour l'action et les initiatives les plus utiles, les plus originales, afin de convaincre tous les alumni de la rejoindre au plus vite et de la faire vivre. Ce type d'association doit pouvoir donner des conseils en matière de CV, d'orientation professionnelle, former les membres aux meilleures techniques de présentation personnelle, ouvrir des débats sur des sujets juridiques, économiques et de gestion etc. Bref, j'attends de cette association qu'elle réveille nos synapses socio-professionnels et qu'elle devienne le partenaire efficace de nos cursus.

Propos recueillis par Laetitia Louvet - Photo : Laurence N'Goala
 

 

Auteur :
Laetitia LOUVET

Staff
  • paris
  • portrait

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire